Présentation de la ville de Nikki


1-Historique
Le trône de Nikki est l’un des plus controversé dans le Baru Wu (Borgou). Un bon nombre d’écrient fond remonter la royauté de Nikki à l’ère wassangari. Son fondateur aurait fui Boussa, au XVIIe siècle et ne serait pas un héritier direct du roi, mais un ami direct de l’un d’entre eux. La ville est le berceau des batombou et est le royaume le plus puissant du borgou.

2- Caractéristiques de la commune
Superficie : 3.171 km²
Limites géographiques : Nord : ommune de Kalale, Sud : Commune de Pèrèrè, Ouest : Commune de Bembèrèkè Est : le Nigéria
Population : 151 232 habitants en 2013
Principales ethnies : Bariba, Peul
Religions : musulmans (64,5% de la population), catholique (20% de la population) et les religions traditionnelles (8,1%).
Relief : relief accidenté composé de plaines et de collines
Hydrographie : très peu arrosée en cours d’eau. On y distingue deux cours d’eau qui sont des affluents du fleuve Ouémé auxquelles s’ajoutent de nombreuses sources qui ne résistent pas à la saison sèche.
Climat : caractérise par une grande saison de pluies (avril à octobre) et une grande saison sèche (novembre à mars).
Végétation : composée de savanes boisées, arborées et arbustives. On y rencontre de forêts claires par endroits
Unités administratives : Arrondissements (Nikki, Gnonkourakali, Biro, Tuya, Tasso, Ouénou, sérékalé).

3. Potentialités de la commune

Ressources agricoles : mais, d’igname, mil, sorgho, manioc
Ressources en élevages : bovins, volailles, caprins, d’ovins et de porcins